Menu

#HazebrouckMaVille

La médiathèque – Comment sera-t-elle aménagée ?

Ce lieu culturel emblématique s’étendra sur quatre niveaux, avec une conception soigneusement étudiée pour favoriser l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite.

Le dernier étage abritera un espace entièrement privatisable, créant ainsi une plateforme polyvalente pour des événements culturels et professionnels.

Le toit-terrasse polyvalent, les terrasses pour prolonger les espaces de consultation, les gradins au cœur des usages, tout a été pensé pour créer une médiathèque accueillante où les visiteurs peuvent s’inviter comme on poursuit une promenade urbaine.

Culture & nature

Des salons de lecture agrémentés de patios végétalisés offriront des espaces intimes, invitant chacun à se sentir chez soi. Aux abords du bâtiment, un grand jardin verra également le jour.

Un bâtiment respectueux de l’environnement

Le futur bâtiment, érigé en structure bois, incarne les principes de durabilité et d’efficacité énergétique. Conçu pour maximiser l’utilisation de la lumière naturelle, il répond aux exigences environnementales les plus strictes. Les matériaux choisis reflètent un engagement pris envers une construction économe et respectueuse de l’environnement. Ce choix offre une vision moderne et contemporaine qui s’aligne avec les tendances architecturales actuelles.

+d’infos sur cette page

Action Cœur de Ville

Hazebrouck fait partie des 7 communes à rejoindre le programme en 2023

Action Cœur de Ville est une initiative nationale lancée en 2018. Elle vise à redynamiser et revitaliser les centres-villes des communes de taille moyennes. Cette action est une réponse aux défis auxquels sont confrontées de nombreuses villes en France, qui voient leur centre-ville être fragilisé au profit des zones périurbaines et commerciales.

La transition écologique est le fil conducteur d’Action Cœur de Ville afin de transformer les centres-villes en espaces urbains durables et respectueux de l’environnement. Cela contribue à améliorer la qualité de vie des habitants, à réduire l’empreinte carbone, à préserver le patrimoine naturel et culturel, à favoriser la mobilité douce et à développer des opportunités économiques durables. C’est une réponse aux enjeux environnementaux contemporains.

Un programme prévu pour 5 ans

Témoignant de son dynamisme, la Ville a intégré le dispositif en mai 2023. Cette convention est prévue pour les cinq prochaines années. La convention est prévue jusqu’en 2028. Pendant une année, une phase d’initialisation va être mise en place, avec l’écriture du projet de revitalisation du territoire. Des réflexions seront ainsi menées dans plusieurs secteurs (centre-gare, quartier du Rocher et le quartier prioritaire de la ville), permettant d’écrire une véritable stratégie. Cela permettra par la suite la mise en œuvre opérationnelle des actions pendant les quatre années suivantes.

Les objectifs

  1. ACCOMPAGNER
    Accompagner les villes pour relever le défi de la transition écologique.
  2. CONFORTER
    Conforter le socle des services, le vivier d’emplois et le rôle de centralité des villes moyennes pour l’ensemble de leur territoire.
  3. REVITALISER
    Revitaliser prioritairement leur centre-ville afin d’y (re)mettre habitants et activités dans un cadre de vie accueillant, agréable et inclusif.
  4. ACCÉLÉRER
    Accélérer le passage à l’opérationnel des actions, en apportant aux villes l’accompagnement nécessaire à la mise en œuvre de projets transversaux plus complexes et des financements adaptés.

1 programme 5 axes

Aménagement urbain

Mettre en valeur les formes urbaines, l’espace public et le patrimoine.

Rénover les bâtiments historiques, ou autres, créer des espaces publics conviviaux, promouvoir la culture et les loisirs pour renforcer l’attractivité des centres-villes.

  Habitat

De la réhabilitation à la restructuration : vers une offre attractive de l’habitat en centre ville.

Améliorer l’offre de logement en centre-ville, encourager la réhabilitation et la restructuration des bâtiments existants pour créer des logements attractifs, inciter les habitants à venir vivre dans le centre-ville en proposant des habitations de qualité, diversifiées et favorisant la mixité sociale tout en luttant contre l’habitat indigne.

  Services

Fournir l’accès aux équipements, services publics, à l’offre culturelle et de loisirs.

Encourager la création d’espaces de loisirs, de parcs, de places publiques et d’aires de jeux pour renforcer la cohésion sociale et proposer des espaces publics accueillants.

Mobilités

Développer l’accessibilité, la mobilité et les connexions.

Développer des offres de transport public efficaces, créer des zones piétonnes, promouvoir l’utilisation des
modes de déplacement durables, favoriser la connexion des centres-villes aux autres quartiers.

  Commerces et développement économique

Favoriser un développement économique et commercial équilibré.

Encourager l’implantation de nouvelles entreprises, le soutien aux commerces locaux, la création d’emplois et la diversification des activités économiques.

 

Exemple de projets prévus en 2024

  1. Requalification et embellissement des artères commerçantes.
  2. Renaturation du silo la Flandre.
  3. Aménagement d’un délaissé (terrain multisport, verger…) et rénovation énergétique du centre social du quartier prioritaire de la ville.

Les transformations du quartier centre-gare

Un Pôle d’Echanges Multimodal

Nœud ferroviaire stratégique, le quartier centre‑gare continue sa métamorphose avec la construction d’un Pôle d’Echanges Multimodal et la renaturation du site des silos « La Flandre ».

Les aménagements à venir

Ce projet a pour objectif de créer un Pôle d’Echanges Multimodal (PEM) afin d’améliorer considérablement la mobilité des usagers en leur offrant une solution de stationnement sécurisée et facile d’accès.
Le parking-silo sera équipé de bornes de recharge pour les voitures électriques ainsi que de places réservées pour les personnes à mobilité réduite et les motos.
En complément de ce parking-silo, une gare routière sera aménagée avec des quais pour les bus. Les piétons et les cyclistes bénéficieront de voies dédiées et des abris vélos seront installés pour encourager davantage les mobilités actives. L’objectif est de favoriser l’intermodalité pour permettre à chacun l’accès aux transports collectifs.
Ces aménagements ont ainsi pour vocation d’améliorer la mobilité des usagers, tout en offrant de nouveaux espaces publics de qualité aux habitants.

Forêt Urbaine, un nouveau poumon vert de 8 hectares

La Ville d’Hazebrouck a lancé un projet ambitieux visant à renaturer la friche “La Flandre” pour transformer cet espace en un endroit perméable et accessible à tous. Cette transformation est prévue en deux phases débutant en septembre prochain avec la déconstruction de la zone bâtie, suivie de la renaturation dès avril 2024. La fin des travaux est prévue en décembre 2025.

Plusieurs facettes sur un même lieu

A terme, ce nouvel espace vert couvrira une surface de plus de 8 hectares et offrira aux habitants, entre autres, un verger de maraude, une zone de maraîchage, des espaces de détente
et de promenade. Cette action s’inscrit en faveur du développement de cœurs de biodiversité pour le bien-être des riverains. Cet espace contribuera ainsi à une meilleure qualité de vie pour se ressourcer, partager des moments de convivialité pour renforcer les liens sociaux.

Phase 1
– Septembre 2023 : début déconstruction
– Avril 2024 – fin de déconstruction – début renaturation

Phase 2 
– Décembre 2025 – Fin de chantier

Les transformations du quartier centre-gare

Lire plus de publications sur Calaméo

La deuxième phase des travaux a commencé

Plus de sécurité et de fluidité sur la RD53 avec un chantier jusqu’à la fin 2023.

Depuis le 4 juillet 2022, les travaux de requalification et de réaménagement de la RD53 ont débuté. Une action qui s’inscrit dans la démarche globale d’un projet ambitieux qui vise notamment à mieux partager l’espace public entre les différents modes de déplacement, garantissant ainsi plus de sécurité, une plus grande fluidité du trafic et une meilleure intégration des mobilités douces.
Ces travaux, qui vont considérablement modifier la physionomie urbaine de cet axe stratégique de la ville, vont s’étendre jusqu’en 2023, en trois phases distinctes. Une vaste zone est ainsi concernée par ce programme qui prévoit une mutation importante du paysage urbain, s’étendant du parvis de la gare jusqu’au passage à niveau rail SNCF et la rue du milieu.

C’est fait
La phase initiale des travaux a débuté au début du mois de juillet dernier, et a été réalisée par l’intermédiaire du Syndicat Intercommunal d’Energie des Communes de Flandre (SIECF). Cette étape essentielle a permis l’effacement et l’enfouissement des câbles aériens (téléphoniques, électriques). Ces travaux avaient pour vocation d’accrocher les câbles en façade des maisons situées entre la rue Ferdinand Buisson et la rue Brossolette. Cette action visait notamment à garantir la sécurité de ce programme de travaux, tout en apportant une plus grande fluidité et une facilitation des déplacements piétons.

C’est en cours
Après quatre semaines de préparation, la deuxième étape de ces tra- vaux, qui consiste en la rénovation de l’assainissement de l’ensemble de cet axe, a démarré au milieu du mois d’octobre. Ils seront réalisés en sous-sol pour remplacer tous les réseaux d’assainissements de la rue. Ce chantier sera réalisé par phase pour limiter au maximum les désagréments, et ce jusqu’à la fin mars 2023. Les travaux ont débuté par le bas de la rue de Vieux-Berquin, à hauteur du Pont-des-Meuniers, tout en garantissant un accès aux riverains, commerces et entre- prises. A cet effet, des déviations sont mises en place pour que chacun puisse toutefois circuler pendant toute la durée des travaux.

C’est à suivre
Des travaux de voirie de la rue de Vieux-Berquin doivent commencer d’ici avril 2023. Cette nouvelle phase consistera en la rénovation complète de la voirie, la remise en état des trottoirs et la création d’une piste cyclable sur la totalité de la rue soit 1,6 km. Dans un souci de garantir davantage de sécurité, la chaussée sera réduite à 5,5 m afin d’inciter à réduire la vitesse des automobilistes, et le haut de la rue comprendra un passage à chaussée partagée limité à 30 km/h. Cette transformation durable prévoit également la création d’un stationnement réglementaire pour faciliter les déplacements des conducteurs. A ces nouveautés viendront également s’ajouter l’incorporation d’espaces verts, avec pour objectif de bénéficier d’un cadre de vie toujours plus agréable. A l’issue de ces travaux, prévus pour une durée de 6 mois, le sens de circulation sera également réexaminé.

Un parking de 550 places en construction

Un futur pôle d’échanges multimodal pour renforcer l’attractivité d’Hazebrouck.

@Exploration Architectures

 

La nouvelle passerelle est ouverte, mais le projet du pôle gare n’est pas terminé. La transformation se prolonge avec la construction d’un parking-silo, d’une gare routière et d’aménagements paysagers. Ce futur pôle d’échanges multimodal veut encourager les mobilités actives et conforter la Ville en tant que nœud ferroviaire dans les Hauts-de-France. Le pôle gare continue sa métamorphose pour devenir un pôle d’échanges multimodal avec un parking-silo et une gare routière d’ici fin 2024. La passerelle les des- servira grâce à un escalier et un ascenseur situé au nord des voies.

Un parking-silo
Les travaux pour la construction du parking-silo démarreront au printemps 2023. Plus de 550 places sont prévues, dont certaines réservées pour les personnes à mobilité réduite et les motos. Des bornes de recharge pour les voitures électriques seront mises en service. Ce parking s’élèvera sur quatre niveaux. En contrebas de la rue du Contour-de-la-Gare, il sera destiné aux usagers de la SNCF via un système de barrières compatible avec le badge Pass-Pass. Ce parking aérien permettra aux Hazebrouckois et aux habitants des alentours de stationner sans difficulté. « Les usagers pourront se garer en toute tranquillité», pointe Philippe Grimber, premier adjoint chargé des travaux, de la régie municipale des eaux, des finances, des ressources humaines et du bien-être au travail.

Une gare routière
Une gare routière sera aménagée au niveau zéro du parking-silo avec six quais pour les bus. Les mobilités actives seront favorisées avec des voies dédiées aux piétons et aux cyclistes et l’installation d’abris vélos. Les flux de circulation seront séparés et sécurisés avec un accès au parking-silo par la rue du Contour de-la-Gare et un trafic de bus le long des voies ferrées. La sortie des cars se fera par un nouveau giratoire boulevard de l’Abbé-Lemire dont une portion, au niveau du pont inférieur de la rue Notre-Dame, sera rénovée en 2023 avec une piste cyclable, la réfection des trottoirs et de la végétalisation.

Des aménagements paysagers
Ce pôle d’échanges multimodal vise aussi à réintroduire la nature en ville avec des aménagements spécifiques pour en faire de véritables lieux de vie. La création de ces espaces paysagers s’articulera autour d’une placette urbaine au pied de la passerelle qui va favoriser le lien social avec une aire de jeux, des équipements de street workout, du mobilier et un food truck. Une zone boisée se dressera le long d’un chemin piéton à l’est du parking-silo pour profiter d’un air plus vert et un square, en hommage au square Maurice-Heckel, sera créé.

 

La passerelle ouverte au public


Le samedi 8 octobre, une centaine de personnes étaient réunis pour l’ouverture piétonne de la passerelle. C’est sous le soleil que les premiers passants ont pu prendre possession de cet ouvrage exceptionnel qui surplombe la ville d’Hazebrouck. Ce véritable « chantier du siècle », ouvert au public après 18 mois de travaux, a fait le bonheur des premiers usagers, qui n’ont pas hésité à vanter son architecture, à prendre le temps de s’arrêter pour admirer la vue, ou encore à réaliser des photographies en souvenir de cette journée vécue comme un moment historique. Les deux ascenseurs permettant d’accéder à la passerelle côté gare et côté du boulevard de l’Abbé-Lemire sont désormais opérationnels pour les piétons et les personnes à mobilité réduite. Les deux ascenseurs desservant directement les quais devraient être opérationnels d’ici la fin d’année tout comme les escaliers d’accès aux quais.

L’avenue de Saint Omer se modernise

Les travaux de requalification de l’avenue de Saint-Omer côté bowling, dans le cadre du projet de réalisation d’une entrée de ville par an, ont commencé le 4 juillet. Réalisé par la Communauté de Communes de Flandre Intérieure (CCFI), ce chantier d’un investissement de 600 000€, prévoit des mutations importantes du paysage urbain, du giratoire de la départementale jusqu’au passage inférieur des voies SNCF, avenue de Saint-Omer. Les travaux se poursuivront jusqu’au 31 octobre prochain.

La piste cyclable s’étendra sur 1 km.

Plus de sécurité
Une priorité est donnée à la sécurité routière et piétonne, notamment pour faciliter le passage vers la zone de loisirs. Un défi colossal pour cet axe qui enregistre un trafic quotidien de près 6 000 véhicules. Pour cela, des plateaux surélevés seront installés sur la chaussée à proximité du complexe Loisiflandres afin de ralentir la vitesse des automobilistes. Ils devront ainsi respecter la limitation de vitesse de 30km/h sur une portion de route au lieu de 50km/h auparavant. Une signalétique plus optimale favorisera également la sécurité des passages piétons et cyclistes. Des îlots directionnels seront, aussi installés pour les automobilistes sur la voie centrale.

Encourager les mobilités actives
Cette véritable métamorphose est
aussi l’occasion pour la municipalité de favoriser l’usage des modes de déplacement actifs. D’importants aménagements cyclables verront le jour, sur une large zone allant notamment du rond-point de la voie de contournement jusqu’au rond-point qui mène à l’institut Saint-Jacques. Au total, un kilomètre de voies cyclables sera créé dans les deux sens de circulation. Une partie prendra la forme de pistes réalisées sur le trottoir actuel, et mesureront 1,50 mètre de large, principalement à proximité du passage piétons près d’Autoexpo. Cet aménagement sera effectué avec une piétonisation de l’espace, pour que chacun puisse bénéficier d’un endroit pour se déplacer selon ses envies. Il s’agira d’une zone partagée entre les piétons, les voitures et les cyclistes. Les places de stationnement existantes seront conservées.

Favoriser la végétalisation
Dans ce chantier, une large place est
laissée à la végétalisation. Source d’embellissement, elle est essentielle au développement de la biodiversité et à l’amélioration de la qualité de l’air. Ainsi, tout au long de la voie, une plantation d’arbres est en cours. Un important travail sur le fleurissement est effectué ainsi que sur les aménagements paysagers. De nouvelles glissières de sécurité sont, par exemple, produites à partir de bois. Des réalisations qui transformeront durablement le paysage urbain de l’avenue de Saint-Omer.

Suivez les actualités de la ville
D
es panneaux indicateurs, permettant d’informer le public sur les différentes manifestations de la ville, seront installés. Activités, spectacles ou loisirs, vous ne raterez aucune des nombreuses festivités proposées tout au long de l’année.

Le saviez-vous ?
Ce vaste projet prévoit la création d’un kilomètre de voies cyclables, réalisé
en béton désactivé. Ce matériau permet un aspect gravillonné laissant apparaître les graviers à la surface. Un choix esthétique et très résistant aux conditions climatiques, qui assure une plus grande sécurité grâce à sa surface antidérapante.

Une nouvelle médiathèque, de nouveaux services

Les contours de la future médiathèque, prévue en 2025 dans l’actuel centre Jules-Ferry, se dessinent peu à peu. En 2021, une grande consultation a été lancée en ligne pour connaître les attentes des habitants. Quelles sont les principales pistes envisagées pour y répondre favorablement, en rendant cet équipement plus moderne ? Projetons-nous dans l’avenir de cet établissement incontournable, qui veut mettre en avant son rôle social, participatif et citoyen.

Une offre redéfinie et plus riche

Rien ne se perd, tout se transforme. Si l’offre de base proposée à la bibliothèque sera préservée, des nouveautés culturelles et de loisirs riches et variées vont s’y ajouter. Ainsi, une diversification de l’offre documentaire, comme de la musique et des jeux, sera effectuée, prenant en compte la diminution des supports physiques. Un désir de modernité pour toucher un public plus large et intergénérationnel passera également par une modernisation numérique et informatique. La mise à disposition de 30 postes d’ordinateurs et de tablettes marquera ce changement.

Un lieu de ressources

La médiathèque est un lieu aux multiples ressources. Au-delà de sa fonction culturelle première, l’établissement se veut être un espace de rencontres et d’échanges au croisement des disciplines et des générations. Pour accentuer ce phénomène, des outils au service de l’autonomie des publics, tels que des ateliers d’aide pour le numérique et les démarches administratives, seront mis à disposition. Retraités, jeunes et actifs pourront ainsi se partager les différents espaces pour répondre à leurs besoins spécifiques afin de favoriser la sociabilité, la mise en relation et l’apprentissage.

Un besoin d’espaces

De nombreux atouts sont mis en avant pour rendre l’établissement plus engageant et accessible. En véritable lieu de vie, la médiathèque souhaite s’ouvrir davantage à un public intergénérationnel par le biais d’activités culturelles et des moments de convivialité, de détente autour d’un livre ou encore d’un café. Besoin de travailler sur votre projet en coworking, envie de profiter d’un espace extérieur pour votre nouvelle lecture, ou de partager vos connaissances lors d’un atelier? Ces nouveaux grands espaces de convivialité et de détente permettront au plus grand nombre d’avoir envie d’y entrer et d’y rester.

Une équipe et des moyens de gestion redimensionnés

Afin de renforcer son attractivité et faire rayonner ses services au plus grand nombre, il est essentiel de s’adapter au mode de vie des usagers. Pour répondre au mieux aux besoins, l’équipe sera renforcée, passant de 7 à 11 agents. Les horaires d’ouverture seront également repensés pour que chacun puisse profiter de la médiathèque selon ses disponibilités et ses envies. Enfin, la mise en place du système RFID, une puce pour automatiser les prêts et retours, permettra des transactions plus rapides et plus fluides.

Le saviez-vous ?

En 2020, la bibliothèque d’Hazebrouck a intégré le réseau intercommunal T Boekhuus. Les usagers peuvent ainsi bénéficier d’une carte unique, d’un accès au site Internet du réseau et de la possibilité d’emprunter des livres dans chaque médiathèque et bibliothèque du réseau.

Plus de 42 000 livres différents sont actuellement proposés à la bibliothèque municipale.

La bibliothèque est entièrement gratuite pour les moins de 26 ans.

Chantier du siècle : la passerelle est posée

C’était une étape attendue depuis des mois : la passerelle a été installée au dessus des quais de la gare SNCF.

Une manœuvre tout en douceur…

Après un an de travaux, la nouvelle passerelle s’est posée délicatement sur ses deux piliers en béton dans la nuit du 30 avril au 1er mai 2022. Avant que la belle s’envole dans les airs, les techniciens monteurs ont vérifié les différents éléments comme le poids de la pièce, l’élingage et son auto-portance ainsi que les attaches gigantesques qui ont permis de soulever ce pont de métal de 250 tonnes en compagnie de deux grutiers, le tout sous la supervision d’un chef de projet. Une fois les conditions optimales réunies, la passerelle a été arrachée lentement à la pesanteur à l’aide de deux grues : l’une des plus grandes au monde de 650 tonnes et une grue auxiliaire de 130 tonnes.

Suivie par de nombreux spectateurs

Ce n’était pas le 14 juillet, pas encore Hazebrouck Ville Ouverte…Mais bel et bien un évènement spectaculaire à ne pas manquer ! Alors que l’imposante grue unique en Europe prenait place sur le chantier, de nombreux curieux étaient déjà aux aguets quelques jours avant la pose pour suivre l’avancée du chantier. Le jour J, le chantier du siècle prenait tout son sens. En effet, plus d’un millier de spectateurs (sur place ou en visio sur les réseaux sociaux) suivaient les avancées de la pose, minute par minute. Un bon nombre d’entre eux s’est rassemblé coté Boulevard Abbé Lemire, au plus proche de la manoeuvre. De l’autre côté, sur le quai n°1 de la gare, le spectacle s’est déroulé sous les yeux des élus locaux, des représentants de la SNCF, avec la présence de l’architecte Pierre-Louis Carlier et de journalistes qui ont fait le déplacement. Et pour ceux restés chez eux à ces heures tardives entre 23 h 30 et 1 h 30 du matin, il était possible de suivre en direct cette impressionnante manoeuvre sur les réseaux sociaux de la Ville. En effet, plus de 700 personnes l’ont suivi depuis le facebook Live d’@HazebrouckMaVille.

Pour améliorer votre quotidien, la nouvelle passerelle, c’est :

• Une accessibilité améliorée et sécurisée (reliant le nord et le sud de la ville plus rapidement et en toute sécurité)
• Une accessibilité pour les personnes à mobilité réduite (pose de 4 ascenseurs et dalles podotactiles sur les quais)
• Une mobilité douce renforcée (piétons, cyclistes, rollers, trottinettes..)

Le chantier du siècle progresse

Après cette étape importante, les travaux continuent selon un calendrier précis : « Nous allons procéder à l’installation des aménagements (escaliers, ascenseurs…), aux travaux de finition et réaliser des tests » nous expliquait Gaetan Dupas, responsable du chanter chez NGE. Il faudra faire preuve d’encore un peu de patience avant de parcourir la passerelle. Même si la pose de l’arche est finalisée, il faut encore réaliser les travaux d’aménagements et de sécurisation des accès. Des essais statiques et des essais dynamiques (voir article ci-dessous) sont programmés début juin. L’une des dernières étapes après ces essais ; un revêtement antidérapant devrait être posé au cours de cet été. L’inauguration de la nouvelle passerelle devrait être programmée pour le début de l’automne sauf imprévus.

Une nouvelle page s’écrit pour Pasteur

Avec la réception des travaux de la résidence « Les Marronniers » début mars, une nouvelle page s’ouvre pour le quartier des résidences Pasteur et Foch. La Municipalité accompagne les résidents pendant cette transition.

Des économies d’énergie à la clé

Le bailleur social Partenord Habitat a mené à bien la réhabilitation de la première des quatre résidences. L’intervention a d’abord porté sur l’étanchéité de l’immeuble et l’isolation des logements par l’extérieur et la mise en place d’un double-vitrage performant. D’importantes économies d’énergie seront à la clé, avec une étiquette énergétique passant de F à B. Des économies qui se prolongeront au quotidien grâce à la pose, notamment, de chaudières à condensation.

Sécurité, confort et esthétique

Sécurité et esthétique vont de pair dans les logements rénovés. L’installation électrique a été mise aux normes, les plafonds refaits, les revêtements de sols remplacés. Les loggias ont été intégrées dans les séjours et cent balcons ont été créés. Enfin, de nouveaux ascenseurs conformes à la réglementation relative aux personnes à mobilité réduite (PMR) ont été créés. On note que c’est une entreprise hazebrouckoise, Metalbat, qui a été chargée de remplacer les portes d’accès et palières et d’ajouter les balcons.

Les prochaines échéances

  • Acacias : travaux intérieurs des logements terminés (hors parties communes) / Fin des travaux extérieurs : 2e trimestre 2022.
  • Tilleuls : fin des travaux intérieurs : 2e trimestre 2022 (hors parties communes) / Fin des travaux extérieurs : 4e trimestre 2022.
  • Peupliers : fin des travaux intérieurs : 4e trimestre 2022 (hors parties communes) / Fin des travaux extérieurs : 2e trimestre 2023.

L’assemblage de la nouvelle passerelle se poursuit

La nouvelle passerelle d’Hazebrouck est arrivée ! Livrées début février sur le chantier du boulevard Abbé Lemire par six convois exceptionnels mesurant plus de trente mètres, les pièces en acier de ce puzzle géant sont minutieusement assemblées le long des voies SNCF jusqu’à la mise en place de l’édifice dans la nuit du 30 avril au 1er mai.

Un assemblage au millimètre

La passerelle a été conçue pour rétablir le lien entre les quartiers nord et sud et faciliter l’accessibilité à la gare, répondre aux dernières normes de sécurité et renforcer le positionnement stratégique de la gare d’Hazebrouck. Elle est arrivée directement de la Meuse (à deux pas de Verdun) où elle est née des mains expertes des ouvriers de l’usine Berthold. Pour gigantesques qu’ils soient, le tablier et les arches de la géante n’en ont pas moins exigé un soudage au millimètre. La passerelle adoptera ensuite ses garde-corps et accueillera tous ses raccordements, notamment électriques.

La pose sera spectaculaire

Quelque dix-huit camions seront nécessaires pour acheminer la grue géante qui soulèvera la passerelle dans les airs afin de venir la poser, d’un seul tenant, sur les deux imposants piliers implantés de part et d’autre de la voie ferrée. Le tablier mesurant 75 mètres de long sur 3,5 mètres de large, et l’arche s’élevant à quelque dix-sept mètres de haut, la manœuvre s’annonce particulièrement spectaculaire. L’édifice sera ensuite soumis à une série de tests afin de pouvoir ouvrir au public dès l’automne prochain. Après la pose viendra l’installation des escaliers. Les ascenseurs menant aux quais de la gare seront mis en place au cours de l’été. Jeune et élancée, cette jolie création disposera alors de tous les atouts pour conquérir le cœur des Hazebrouckois et des usagers de la gare.