Site officiel de la ville d’Hazebrouck

La piscine s’adapte aux besoins de ses usagers

Pourtant impressionnant, le monstre de 17 mètres de long n’a pas eu le temps de réagir. En quelques secondes, une nuée d’enfants et d’ados l’a pris d’assaut. Une attaque somme toute inoffensive pour une structure gonflable qui l’est tout autant. Ce nouvel équipement, nommé Aqua-track, a été mis en service à la piscine municipale le 17 août.

Les non-nageurs  ne sont pas oubliés

Confortée par le succès rencontré par le parcours gonflable installé lors de la réouverture de la piscine le 25 février, la Ville d’Hazebrouck a sollicité la Communauté de communes de Flandre intérieure (CCFI) afin d’investir dans une structure similaire qui sera régulièrement mise à disposition du public. Le jour de la première mise à l’eau de l’équipement, le nombre d’entrées à la piscine a quasiment triplé, atteignant 107 entrées contre 30 à 40 un samedi habituel.
Installé dans le grand bassin, le parcours gonflable est réservé aux nageurs, enfants comme adultes, sans supplément de prix ni réservation. Chaque sortie de l’Aqua-track s’accompagnera de la mise à disposition de jeux pour les non-nageurs dans le petit bassin. Les ballons, tapis flottants, frites, cabane immergée, moulins à eau et petits bateaux sont également utilisés lors des séances du jardin aquatique.

Cap sur l’accessibilité

Epaulée par la CCFI, la Ville d’Hazebrouck a orienté ses choix d’investissement vers la jeunesse, mais aussi en faveur des personnes en situation de handicap. L’achat d’un fauteuil d’accès à l’eau permet de se rendre dans les douches et dans le petit bassin. Il sera complété par l’installation d’un siège élévateur de mise à l’eau pour les personnes à mobilité réduite.

En savoir plus 

 
Les conseils du chef de bassin

David Verhille a pris la direction de la piscine le 16 août dernier. Il nous livre de précieux conseils pour un usage des bassins en toute sécurité. Une question de réglementation mais aussi de bon sens.

Quel est le circuit idéal que doit emprunter le nageur ?

Il devra commencer par remplir son sac avec le nécessaire, notamment un slip de bain et non un caleçon, ainsi qu’un bonnet de bain. Après le passage en caisse, il faut se déchausser dans la bonne zone, c’est à dire dans la cabine, ce qui évite de salir les sols et donc de propager des bactéries. Le passage aux toilettes est indispensable afin d’éviter de polluer les bassins. Le passage à la douche, cheveux compris, est aussi indispensable pour se débarasser des peaux mortes, des lipides de la peau et du cuir chevelu. Il ne suffit pas d’un passage éclair pour montrer au maître-nageur que l’on a les épaules mouillées ! Le savonnage n’est pas obligatoire mais recommandé. En plus, les douches sont bien chaudes à Hazebrouck ! Enfin, le pédiluve est un dernier passage inévitable. Le parcours est le même en sens inverse après la baignade, en veillant à ne pas se rechausser trop tôt, ce qui arrive régulièrement.

Pourquoi ces précautions ?

Les sécrétions organiques (cheveux, sueur, peaux mortes) dégradent le chlore contenu dans les bassins, qui se tranforme en chloramine, un composant chimique irritant, lequel augmente les risques d’irritations occulaires, de problèmes respiratoires et renforce l’odeur de chlore. Grâce à des baigneurs propres, le chlore se dégrade moins vite, on encrasse moins vite les filtres et on utilise moins de produits chlorés pour entretenir les bassins.

 
Une soirée Halloween le 31 octobre

A vos agendas ! A l’occasion d’Halloween, la piscine étendra ses horaires d’ouverture pour une nocturne toute en animations et en musique. Plus d’infos