Site officiel de la ville d’Hazebrouck

La vidéo protection s’étend pour votre sécurité

La vidéo protection a fait ses preuves à Hazebrouck. Les soixante-six caméras installées ont déjà permis de résoudre plusieurs affaires, sans compter l’effet dissuasif des équipements. La municipalité a donc décidé d’étendre ce dispositif de sécurisation des personnes et des biens pour atteindre une centaine de caméras. Toutes les écoles publiques seront ainsi protégées et les accès à la ville observés d’encore plus près.

Un maillage plus efficace du territoire et de ses accès

La stratégie d’installation du dispositif de vidéoprotection hazebrouckois et l’implantation des équipements ne doivent rien au hasard. Elles ont fait l’objet de minutieuses études préalables portées par Michel Duhoo, adjoint au Maire en charge de l’urbanisme réglementaire, de la sécurité et du vivre-ensemble. Seize points dits « sensibles » ont été identifiés conjointement par les élus, la Police nationale et les agents de surveillance de la voie publique (ASVP). Il s’agit notamment de lieux où des conduites délictuelles ont été constatées, mais aussi d’espaces clos ou très fréquentés.
Autres axes méritant une attention toute particulière, les entrées/sorties de ville seront observées par seize caméras supplémentaires.
D’autres yeux numériques prendront place en centre-ville, rue piétonne et au-dessus de l’aire de jeu qui jouxte le skatepark.
Enfin, un dernier dispositif mobile pourra être installé temporairement afin de renforcer la sécurité à l’occasion de certains événements bien identifiés.

Les écoliers couvés des yeux

Suite à la présentation du projet en conseils d’école, les entrées et sorties principales des sept écoles maternelles et primaires d’Hazebrouck seront bientôt placées sous vidéoprotection, soit dix-huit caméras. L’école Pasteur fut la première à en être dotée dès le mois de juin dernier.
La pose et la mise en service se sont poursuivies pendant l’été afin que l’ensemble soit opérationnel dès la fin d’année.

Une installation sur mesure

Une disposition étudiée
Fixées à plus de trois mètres de haut afin de demeurer inaccessibles, les caméras sont stratégiquement disposées par le service informatique et les électriciens de la Ville afin d’offrir un champ de vision optimal.

Des dispositifs variés
Les choix techniques sont adaptés sur mesure aux lieux. Certains dispositifs optiques permettent de couvrir un angle de 180 degrés (au skatepark par exemple), d’autres sont mobiles, équipés de zoom, voire d’un système infrarouge permettant la lecture des plaques d’immatriculation.

L’intimité préservée
L’intimité des riverains est protégée par un masquage physique des espaces privés dans la caméra.

Une accessibilité réglementée
Les images ne sont pas visionnées en direct (il s’agirait alors de vidéosurveillance) mais transmises pour enregistrement.
Accessibles durant quinze jours, elles sont ensuite automatiquement effacées. L’accès aux enregistrements est réglementé et limité aux personnes habilitées, notamment aux forces de l’ordre.

La doyenne

Elle est le premier équipement de vidéoprotection à avoir été installé. La caméra qui caresse du regard le cimetière Saint Eloi a été posée en 2018. Sa modernisation a été prévue à l’occasion de l’extension du dispositif.