Site officiel de la ville d’Hazebrouck

Le Jardin des enfants, pour tous les enfants

Nouveau partenariat entre la Ville et les Papillons blancs

Offrir le meilleur accueil aux enfants en situation de handicap, telle est la volonté que la ville partage avec les Papillons blancs d’Hazebrouck. Un partenariat, unique en Flandre, vient à cette occasion d’être officialisé par la signature d’une convention. Conformément aux exigences de la Caisse d’allocations familiales, le Jardin des enfants accueille déjà des petits en situation de déficience intellectuelle, âgés de 2 mois et demi à 6 ans. Si la structure dispose déjà des équipements et du personnel adéquat, ses professionnels, dont certains disposent déjà d’expérience en la matière, pourront envisager plus sereinement ce sujet délicat et découvrir de nouvelles méthodes de travail.

Accueillir ces enfants comme les autres

« Nous travaillons sur ce projet depuis plus d’un an », explique Lisbeth Carpentier, conseillère déléguée à la famille et à la petite enfance. « L’initiative a été accueillie avec beaucoup d’enthousiasme et nos échanges répondent à une vraie demande des parents. » Un cahier des charges a été établi lors des discussions avec les professionnels. L’objectif sous-jacent est de ne plus opérer de distinction entre les enfants accueillis. « Nous disposons d’un centre d’action médico-sociale précoce, mais les parents souhaitent de plus en plus que leur enfant intègre des structures ordinaires. Il ne s’agit pas de réserver des places, mais de faire en sorte que les enfants y soient naturellement accueillis », précise Daphnée Bette, directrice générale des Papillons blancs.

Dédramatiser le sujet

Les douze professionnels du multi-accueil « Les lutins » et les 16 assistantes maternelles de la crèche familiale « Les petits pas » bénéficieront d’une formation dispensée sur place à partir de juillet par l’AGAP, émanation régionale des Papillons Blancs. En outre, deux personnes ressource des Papillons blancs répondront aux questionnements des professionnels, voire les réorienteront vers d’autres professionnels. « Nous avons à cœur de dédramatiser l’idée que l’on peut se faire du handicap, tout en rassurant les parents sur notre capacité d’accueil », souligne Valérie Bridel, directrice du Jardin des enfants. Des ateliers d’échanges parents-enfants devraient également être organisés conjointement. Enfin, un livret d’accueil destiné aux professionnels, conçu avec les parents, complètera cette nouvelle collaboration exemplaire.