Site officiel de la ville d’Hazebrouck

Le nouveau plan de mobilités sur la bonne voie

Ne l’appelez plus « plan de circulation » ! Le plan de mobilités fait bien plus que lancer la réflexion autour de la circulation et du stationnement. Il s’attarde pertinemment sur la place et le rôle dans la ville de chaque mode de déplacement alternatif (à pied, à vélo…). Ce projet d’envergure mené en étroit partenariat avec la CCFI ouvre tous les champs du possible. Nous sommes tous invités à participer à sa construction.

Pour toute la ville, avec tous ses usagers
« Nous avons besoin des habitants pour bâtir un vrai plan de mobilités qui corresponde aux besoins et à l’intérêt général », soutient Philippe Duhamel, conseiller délégué au déploiement du plan vélo et aux mobilités. C’est en effet à une vision globale, à l’échelle de la ville, que les Hazebrouckois sont appelés à réfléchir. Parce que votre usage de l’espace public dépasse l’horizon de votre rue et de votre quartier. Parce que toutes les idées méritent d’être étudiées et peuvent profiter à tous. Si les problématiques récurrentes de la vitesse et du stationnement seront abordées, c’est bien l’évolution de notre mode de vie qui se situera au coeur de la réflexion. Un sujet passionnant et enthousiasmant, à la fois exigeant et vecteur d’innovation.

Exprimez-vous sur Internet et au sein de votre quartier
Dès à présent, vous pouvez donner votre avis grâce au questionnaire en ligne ci-joint, à destination de tous les usagers de la ville, Hazebrouckois comme extérieurs.
Tous les commentaires et propositions déjà émis jusqu’à présent par les Hazebrouckois seront intégrés à l’étude.Les réponses au questionnaire alimenteront des ateliers ludiques lancés dans quelques mois dans les quartiers. Ces rendez-vous vous offriront l’opportunité d’échanger avec vos élus sur votre vision de la ville de demain.
En parallèle, les acteurs sociaux et économiques implantés sur le territoire seront consultés afin d’enrichir le débat.
Enfin, un système de comptage (ils au sol et caméras) a été déployé pendant une semaine à toutes les entrées de la ville et sur une vingtaine de lieux supplémentaires afin de mesurer le passage des véhicules, leurs origine et destination et les horaires
d’affluence. Il en découlera un travail d’analyse et de modélisation effectué par le bureau d’études Systra afin d’élaborer plusieurs scénario.

Apaiser, partager et sécuriser

Le plan de mobilités suivra trois fils conducteurs.

– Apaiser les différents modes de déplacement.

– Partager l’espace public afin que tous les modes de transport y soient représentés.

– Sécuriser la voirie pour chaque mode de transport.

La problématique du stationnement fera l’objet d’une stratégie adaptée, privilégiant la régulation de l’usage des places disponibles (résidentiel, commercial, travail) à un développement tous azimuts qui ne résoudrait pas pour autant les difficultés.

« Le plan de mobilités ne s’appliquera pas du jour au lendemain. Il se déroulera étape par étape sur plusieurs années, notamment en raison des travaux de voirie qui seront nécessaires. L’idée n’est pas de changer pour changer » conclut Philippe Duhamel.