Site officiel de la ville d’Hazebrouck

La friche Coppin

La « friche Coppin » rouvrira dès l’été 2021

L’imposant bâtiment situé en plein centre-ville est voué à se métamorphoser en un lieu incontournable qui rayonnera dans toute la ville et au-delà. Des rendez-vous à valeur d’expérimentations y seront proposés dès cet été pour décider avec les Hazebrouckois des futures activités qui y prendront place en 2024.

 

Pourquoi attendre 2024 (le temps que les études puis le chantier prennent forme) pour apprécier le potentiel exceptionnel de la « friche Coppin » ? Plutôt que d’abandonner les lieux aux regards de passants désolés, la municipalité a décidé de les rouvrir aux Hazebrouckois dès cet été 2021. Dévoilons dès à présent un aperçu de ce qui pourrait y être organisé.

Une année de préfiguration

L’année de préfiguration, c’est tout simplement cette période au cours de laquelle nous serons tous invités à imaginer ce que deviendra cette immense friche qui rétablira le lien entre la Grand-place et la placette du musée. Une page blanche sur laquelle les élus et agents de la ville ont esquissé des idées et à laquelle les Hazebrouckois apporteront leurs couleurs. C’est un véritable laboratoire qui sera inauguré l’été prochain. Un lieu éphémère qui laissera libre court à la créativité de chacun : habitants, commerçants, associations, artistes… Les 826 m² du rez-de-chaussée seront investis. Les projets les plus novateurs pourront y être testés, puis évalués afin de décider de leur poursuite dans le projet de 2024. Les initiatives prises pour la préfiguration tiendront compte de ce que permet le bâtiment dans son état actuel.

Les grandes étapes du projet

La sécurité avant tout

La décision de rouvrir un bâtiment inoccupé depuis 2015 ne se prend pas à la légère. La Ville a donc missionné une commission de sécurité afin de s’assurer que les bâtiments ne présentent aucun danger pour l’accueil du public. Une expertise incendie est également en cours.

La structure est en bon état. 
Du sol au plafond, le bâtiment sera scrupuleusement examiné. La structure de l’édifice a d’ores et déjà été jugée en bon état et toutes les recommandations seront prises en compte afin d’accueillir le public dans des conditions de sécurité mais aussi de salubrité optimales.

Des interventions pour la sécurité et le confort

Les problèmes d’infiltrations affectant la toiture ont été résolus. Les services de la ville s’attellent quant à eux à sécuriser les lieux, à démonter des cloisons afin de dégager de plus vastes espaces et à procéder à des aménagements électriques.

Des dépenses limitées

Le bâtiment étant voué à la démolition, les frais engagés pour la réouverture à l’été 2021 resteront limités. Seul le vaste rez-de-chaussée (826 m²) sera exploité durant la période de préfiguration. L’esthétique et l’esprit de cette friche, lieu d’expérimentation seront préservés. Le service cadre de vie apporte un soin particulier au patio, qui sera conservé dans le projet définitif. Un rideau végétal y sera créé et une petite terrasse installée.

Tous les projets sont envisageables

La proximité et la convivialité constitueront les leitmotivs des événements organisés à partir de l’été prochain. Voici un aperçu des pistes qui pourraient être testées avant d’être sélectionnées (sous réserve d’évolution des contraintes sanitaires). Elles s’enrichiront également des idées des Hazebrouckois.

Des festivités
Saint Martin, marché de Noël, salon du terroir, salon du jouet, bourse multi-collections, salon des artistes, brocante des enfants…

De la culture
Les grands événements de l’année (Fête de la musique, Bouquinales), des concerts de rock, un laboratoire pour tous les types de musique…


De l’art
Des ateliers d’arts plastiques, l’accueil temporaire de peintres, un club photo, des expositions… Des expositions du Frac (Fonds régional d’art contemporain) de Dunkerque pourraient être installées. Dans un registre différent, des graphistes de street art interviendront pour revisiter les lieux. La diversité sera un maître-mot de cette friche qui verra se rencontrer toutes les formes de culture.

Du sport
De la danse, des arts martiaux, des jeux de société, un escape game…

Des associations
Valoriser les associations hazebrouckoises constituera une mission essentielle du nouvel équipement. Un espace de communication dédié pourrait s’y implanter et des salles seront mises à disposition.

Mais aussi
Un labo photo, un atelier cuisine, des boutiques éphémères, un espace restauration, des expositions temporaires dans la vitrine donnant sur la Grand-place…

 

Des initiatives similaires

 

Afin de construire le projet sur des fondations solides, la municipalité d’Hazebrouck a mené l’enquête sur d’autres lieux d’animation et de rencontres initiés partout en France. La Cartoucherie, à Toulouse, nourrit les mêmes ambitions que le projet hazebrouckois. Dès 2022, ces deux anciennes halles datant de 1917 réuniront sous le même toit une salle de spectacle de 800 places, des espaces culturels, de sport et de bien-être, ainsi qu’une halle gourmande et un aménagement dédié au coworking.

 

 

 

Appel à projets

La Ville d’Hazebrouck lance un appel à projets en vue de la programmation d’animations permanentes et/ou éphémères sur la Friche Coppin.

Cette préfiguration constitue une formidable opportunité pour redynamiser et réaffirmer le cœur de ville en faisant de cette friche un véritable lieu de vie et de rencontre pour la population ! La Municipalité n’impose aucune forme d’animations, celles-ci peuvent être de différents types : laboratoire d’essais culturels, festivités musicales, salons, expositions d’arts, bars éphémères, marchés, ateliers, etc… selon les propositions reçues par les porteurs de projets dont l’initiative et la créativité est laissée à leur libre appréciation !

Les candidatures sont à remettre au plus tard le 25 avril 2021 par mail au Pôle Ingénierie de la Ville d’Hazebrouck aux adresses suivantes :

Documents à télécharger :

En savoir plus

Des éléments préservés pour la préfiguration ou le projet final

Le saviez-vous ? Au 19e siècle, une « poste aux chevaux » s’érigeait à l’emplacement actuel de la friche*. Des voitures transportant voyageurs, colis et courrier changeaient d’attelage à l’hôtel Saint Georges qui disposait de nombreuses écuries, dont une petite partie sera préservée dans le projet final, comme un témoin du passé (1). Le patio implanté lui aussi à l’arrière du bâtiment sera également conservé. Il est actuellement investi par les jardiniers de la Ville (2 et 3).
*Source : Albert Deveyer, « Hazebrouck autrefois ».

1 2 3

 

Le saviez-vous?

Le bâtiment est inoccupé depuis 2015, date du déménagement dans la zone commerciale Leclerc du magasin de meubles Coppin.

La surface totale est de 1132 m² répartis sur 4 niveaux.

Le bâtiment a été acheté par l’établissement public foncier, qui se charge de la sécurité et du gardiennage des lieux et apportera ses conseils pour la requalification du site avant de le revendre à la collectivité.